DE L´IMPOSTURE À LA CRÉATION

DE L´IMPOSTURE À LA CRÉATION. LE « GUZMÁN » ET LE « QUICHOTTE » APOCRYPHES (Libro en papel)

Editorial:
CASA DE VELÁZQUEZ
Año de edición:
Materia
Historia
ISBN:
978-84-15636-77-9
Páginas:
420
Encuadernación:
Otros
-5%
34,00 €
32,30 €
IVA incluido
En stock
Comprar

L'ambition de ce livre est de proposer un regard nouveau sur le Guzmán de Alfarache et le Quichotte. Il adopte pour cela un angle d'attaque singulier qui consiste à étudier ces deux chefs d'?uvre du Siècle d'or en regard de leurs Secondes parties apocryphes. Les Premières parties du Guzmán et du Quichotte ont en effet donné lieu à des continuations d'autres auteurs, parues respectivement à Valence, en 1602, et à Tarragone, en 1614, alors qu'Alemán et Cervantès préparaient eux-mêmes des suites de leurs romans. Si, de ce fait, l'entreprise littéraire de ces écrivains concurrents s'apparente à une imposture, elle comporte cependant une part remarquable de création : Luján et Avellaneda introduisent tous deux des innovations qui ne sont pas des maladresses ou des «erreurs». De surcroît, leurs projets romanesques stimulent la créativité des auteurs originaux, qui sont contraints de remanier ? voire de réécrire ? leurs propres Secondes parties. C'est la fécondité et la richesse de ces différentes interactions romanesques que cet ouvrage aimerait mettre en lumière.

LES CONTINUATIONS APOCRYPHES : PÂLES COPIES OU CRÉATIONS VÉRITABLES ? ; I. - Guzmán, Don Quichotte et la prédisposition à l'apocryphe ; II. - Un double « passage à l'acte » ; III. - Première esquisse des projets romanesques des continuateurs ; LES SECONDES PARTIES AUTHENTIQUES : DES OEUVRES SOUS INFLUENCE ? ; IV. - Alemán et Cervantès face aux apocryphes : différents niveaux de riposte ; V. - Alemán et Cervantès continuateurs ? ; VI. - De la riposte aux « textes hantés » ; VERS UNE THÉORIE DE L'APOCRYPHE ; VII. - Luján et Cervantès : deux écritures prismatiques ; VIII. - Alemán et Avellaneda : deux écritures axiales ; IX. - Entre plagiat et création : les paradoxes du roman apocryphe.